Les versions du Suzuki Vitara

Et les quelques différences au fil des ans...

Photo de famille: à gauche au 1er plan un Vitara avec capote Mk1. Derrière, un rare X-90 et un modèle long 5 portes. Côté droit, les cousins Grand Vitara avec au premier plan le Grand Vitara de 2e génération et derrière un Grand Vitara cabriolet.
Photo de famille: à gauche au 1er plan un Vitara avec capote Mk1. Derrière, un rare X-90 et un modèle long 5 portes. Côté droit, les cousins Grand Vitara avec au premier plan le Grand Vitara de 2e génération et derrière un Grand Vitara cabriolet.

 

Le Suzuki Vitara est commercialisé à partir de 1988.  Premier vrai SUV de par son confort et son design (et vrai 4x4 aussi !), il adopte un chassis entièrement indépendant avec ressorts hélicoïdaux, triangles de suspension et amortisseurs arrière qui donnent à cette voiture un comportement sur route révolutionnaire à l’époque pour un véhicule 4x4.  

Ce Vitara de première génération, au contraire des tout terrains de l'époque, Suzuki Samuraï compris, reçoit également un habitacle tout à fait confortable et moderne. Le tableau de bord, même s'il adopte des plastiques durs au regard des critères d'aujourd'hui est bien dessiné. Moderne, bien assemblé et sans aucun bruit de mobilier qui ne se fasse entendre. Ce qui plaît beaucoup surtout, c’est le style novateur d’une carrosserie d’un nouveau type, un dessin original à mille lieux de la production automobile des années 80 qui évolue sur nos routes à cette époque.

 

 

Au début de sa commercialisation, ce 4x4 n’est encore proposé qu’en 3 portes, avec une variante Vitara cabriolet qui adopte une capote en toile. Le succès est immédiat. Cette version fait du Vitara le véhicule de loisirs idéal, utilisable au quotidien. Proposé avec un moteur essence de 1.6L de 80 chevaux, il évoluera vers un modèle à 16 soupapes de 97 chevaux. Au début des années 90, le modèle 5 portes fait son apparition au catalogue. Mais c’est bel et bien le modèle court, pratique et passe partout qui remporte tous les suffrages.

 

En version décapotable, la capote de Vitara est jugée peu facile à manier. En effet, sur cette première génération, les côtés arrière sont solidaires du toit, et le Vitara se débâche intégralement d’avant en arrière. Un coup de main à prendre qui ne freine absolument pas les ventes bien au contraire. La capote permettant de n’ouvrir que l’avant, en bain de soleil, est très appréciée et c’est bien souvent l’utilisation choisie pour prendre l’air facilement. Le Vitara évoluera très peu. Au milieu des années 90, la calandre et les bas de caisses peints apparaissent et donnent au Vitara un air moins rustique. Puis de nouvelles motorisations apparaitront, notamment diesel, ce qui favorisera à nouveau l’engouement pour ce modèle unique.

En 1995 une différence notable intervient sur le Vitara, au niveau de son système de capote qui fait peau neuve : C’est l’apparition de ce que l’on appelle la capote de seconde génération (ou capote de Vitara Mk2). Ayant eu des retours sur le peu de maniabilité de la bâche de Vitara, Suzuki propose désormais une capote en 4 parties. Le système général reste le même, on peut toujours ouvrir la capote à l’avant façon toit ouvrant, mais les deux vitrages latéraux peuvent désormais s’enlever, par un système similaire à la lunette arrière, de velcros et de fermeture éclair. Les deux vitrages s’insèrent dans les rails indépendamment du toit, ce qui permet désormais au Vitara de rouler soit complètement cabriolet, soit avec le toit en place, et les trois vitrages arrière retirés, en mode « safari ». Surtout, cette capote gagne en maniabilité. En cas de recapotage d’urgence (les aléas de la météo…), remettre la capote sur le Vitara devient ainsi plus aisé.

 

A l’intérieur, Suzuki offre un tableau de bord très similaire mais un peu plus arrondie, les compteurs sont également revus intégrant un calculateur kilométrique digital.

 

Le Vitara verra sa carrière continuer encore plus de 10 ans, malgré l’apparition du Grand Vitara en 1998, qui était à terme censé le remplacer. Une version cabriolet était aussi proposée et qui a recueilli un joli succès. Jusqu’en 2006 le Vitara fera figure de dernier des mohicans et sera commercialisé aux côtés du petit baroudeur Suzuki Jimny, également disponible en version avec capote. Il faudra ensuite près de 10 années supplémentaires pour revoir apparaitre le nouveau Vitara, en 2015 qui hélas ne sera plus disponible en version cabriolet, la décennie ne se prêtant plus aux versions avec capote. Un choix regrettable car la particularité des versions cabriolet faisait pour beaucoup dans la renommée de la marque Suzuki.

Écrire commentaire

Commentaires: 0